jump to example.com
Tours Madame

Tout doux, le Doubs !

©DoubsTourisme-Damien-Mouchet

Le long de la frontière franco suisse, le Doubs offre une douce parenthèse à l’écart des grands flux touristiques, la promesse d’un territoire qui prend le contre-pied des destinations surfaites et conventionnelles. Ici les échanges sont sincères, les produits et savoir-faire assurément traditionnels et les émotions authentiques. Laissez-vous séduire par l’ivresse du blanc qu’offre le Doubs en hiver et partez à la (re)découverte de grands espaces préservés et sauvages !

 

 

Rares sont les départements qui peuvent revendiquer un environnement naturel aussi varié. Ici le vacancier a l’embarras du choix : 3 000 km de sentiers pédestres, 1 600 km d’itinéraires VTT, 750 km de pistes de ski de fond, l’un des plus grands domaines de ski nordique d’Europe, 410 km d’itinéraires raquettes et 40 km de pistes de ski alpin.

Métabief : LA station

Située entre 900 et 1 463 mètres d’altitude, aux antipodes des grands complexes alpins, la station familiale de Métabief doit sa renommée à son domaine skiable, ses larges pistes bordées de sapins givrés et sa vue en balcon sur la chaîne des Alpes depuis le sommet du Mont-d’Or, le plus haut sommet du Doubs. Avec 37 km de pistes, une centaine de canons à neige, un parc de 21 remontées mécaniques, Métabief est le domaine de tous les possibles : ski alpin ou nordique, fatbike, escalade sur cascade de glace, saut à ski, biathlon, spéléo-fondue, balades à traineau…  Quant aux contemplatifs, ils seront séduits par la diversité des visites culturelles et gourmandes.

station-metabief.comtourisme-metabief.com

Fatbike : tout schuss en VTT

©DoubsTourisme_DamienMouchet_

Imaginez un VTT à pneus crantés surdimensionnés et faiblement gonflés : le Fatbike permet de descendre les pentes enneigées en toute sécurité. Métabief propose deux alternatives pour s’évader à Fatbike : la « Bike All », 5 km de piste verte de descente entièrement dédiée, ou bien trois pistes partagées avec les raquettes en bas de la station sur environ 15 km. Une nouvelle manière de vivre la poudreuse !

 

 

Longue glisse en pays nordique

Avec plus d’une trentaine de sites de pratique, les skieurs ne se trouvent pas confinés en fond de vallée ou condamnés à des circonvolutions sur un étroit plateau. Ici, ils peuvent glisser en forêt, le long de larges combes, au milieu des tourbières ou sur les crêtes, face aux Alpes, selon leurs envies. Le ski nordique est une véritable culture, un mode de vie, un moyen de liberté au cœur de grands espaces avant de rejoindre une auberge, un belvédère ou un village. Les secteurs de Mouthe (surnommé la petite Sibérie, le village le plus froid de France !) et Chapelle-des-Bois constituent le nec plus ultra de l’offre nordique, dans une ambiance de forêts et de toundra. Le village des Fourgs offre un  vaste réseau de pistes franco-suisses, ainsi que la station de Métabief qui se la joue nordique sur son versant le plus doux et Pontarlier le Larmont avec sa vue panoramique sur les Alpes.

Patiner sur les lacs gelés : une expérience unique !

©OT-Metabief-P.-VALLET

Quoi de plus grisant que de patiner sur un lac ou un étang lorsque le froid a accompli son œuvre ? Les 400 hectares du lac de Saint-Point deviennent la plus grande patinoire naturelle du Doubs, voire de France ! Du côté de Villers-le-Lac, les bassins du Doubs en amont du majestueux Saut du Doubs, offrent également un superbe terrain de glisse dans un décor de gorges et de falaises abruptes. Sans oublier les petits lacs de Malpas,  Bouverans, la Rivière-Drugeon…  avec la nature pour compagne de jeu : du bonheur à l’état pur !

Ice is nice !

 Equipé de crampons, d’un baudrier, d’un casque et de piolets, vous voilà prêt à vous initier à un nouveau type d’escalade : une cascade de glace artificielle de 15 mètres de haut et 58 mètres de large. Accessible dès 12 ans et via les remontées mécaniques, vous serez assuré par le haut, sans risque de chute, accompagné par un guide de haute-montagne. Prêt pour le grand frisson ?

https://www.roc-emotion.com

Deux sites classés UNESCO

Le Doubs peut s’enorgueillir de compter deux sites classés au Patrimoine mondial de l’Unesco : la citadelle de Besançon signée Vauban, ainsi que la saline royale d’Arc-et-Senans, conçue par l’architecte Ledoux. Cette manufacture en hémicycle de style néo-classique dédiée à l’exploitation du sel au XVIIIe siècle est un lieu de vie unique, qui intègre espaces de production et habitation des ouvriers : une cité industrielle utopique où les habitants vivraient harmonieusement en autarcie et profiteraient d’une architecture digne des rois. C’est le souffle coupé que l’on pénètre dans ce site grandiose où s’élèvent onze bâtiments répartis en parfaite demi-lune, face à l’imposante Maison du directeur qui préside avec ses colonnes dressées vers le ciel.

Ces deux haut-lieux grandioses vivent tout au long de l’année : visites théâtralisées insolites, découvertes nocturnes animées, soirées mapping, festival des jardins à thème et même nuits insolites en immersion hôtelière…. la Citadelle et la Saline royale dépoussièrent l’histoire avec style et majesté !

NUIT INSOLITE A LA SALINE ROYALE

©spectaculaires.fr

Quelle idée lumineuse que de résider au cœur d’un joyau du patrimoine mondial de l’Unesco, dans une chambre à la décoration revisitée par le célèbre designer Jean-Michel Wilmotte et décorée par l’architecte et auteur de bandes dessinées Damien Cabiron ! Vous aurez le privilège de déambuler au milieu des onze bâtiments de cette ancienne manufacture du sel édifiée au XVIIIe siècle, d’assister au coucher de soleil et de faire une promenade de bon matin dans les jardins, avant l’ouverture au public. Valable de mars à fin octobre.

2 jours & 1 nuit – A partir de 119 €/personne

https://www.doubs.travel/sejours-insolites/

 

 

©DoubsTourisme_LizMillereau

Tous les goûts sont dans le Doubs !

Gâté par la nature, le Doubs est riche d’une mosaïque de terroirs qui créent une gastronomie tout aussi colorée.

Département d’élevage de la race Montbéliarde, le Doubs est notamment le berceau du comté, première appellation d’origine protégée de France (AOP). Autre spécialité de montagne AOP, le mont-d’or est fabriqué exclusivement dans le département. Ce fromage en boîte est cerclé dans une sangle d’épicéa qui participe pour beaucoup à son goût. On le mange désormais sous forme de « boîte chaude » : on perce un trou au centre du mont-d’or, on le remplit de vin blanc sec du Jura et on enfourne le tout. Fondu, le mélange va napper des pommes de terre chaudes.

On y fabrique aussi le morbier, qui se reconnaît à la raie de cendre qui le traverse, de la cancoillotte, des tommes en tout genre, sans compter toutes les petites spécialités locales.

On peut assister à la fabrication des fromages le matin dans les nombreuses fromageries (appelées fruitières) qui jalonnent la région. Elles ont un rapport direct avec une autre grande affaire du pays : les salaisons. En effet, le petit-lait issu de la fabrication des fromages sert à alimenter les cochons.

La saucisse de Morteau est née dans le Haut-Doubs au XVIe siècle dans les fermes comtoises, facilement reconnaissables par un élément distinctif et singulier : « le tuyé ». Cette grande cheminée pyramidale servait tout à la fois de garde-manger, de pièce à vivre et de fumoir. Au « Tuyé du Papy Gaby » installé à Gilley, la famille Nicolet façonne puis fume saucisses de Morteau, de Montbéliard et autres salaisons de porc et de bœufs.  Suspendus à des perches de bois, jambons, lard, bresi, filets de porc et la célèbre saucisse de Morteau sont séchés et fumés lentement pour se transformer en succulents fumés.

La légende de la fée verte

©DoubsTourisme_MylenaGros

Fabriquée dans les règles de l’art (mais titrant largement moins en alcool) à partir de plants d’absinthe locaux, l’absinthe de Pontarlier fait son grand retour. Aujourd’hui, elle ne rend plus fou, sauf de passion pour son histoire que content volontiers les distillateurs qui lui ont redonné ses lettres de noblesse. Ils vous racontent toutes les légendes qui ont eu le temps de mariner pendant la longue période d’interdiction et vous expliquent bien sûr l’absinthe d’aujourd’hui, dont le parfum fascinant se répand à nouveau dans les distilleries depuis 2001.

Du moulin à café aux concept cars

Des lames de scies aux véhicules de rallyes et aux concept-cars les plus récents,  en passant par la Vis-à-Vis, les modèles mythiques à trois chiffres dont la 205…  Ce musée présente une collection de 130 véhicules, 50 motocycles et 500 objets estampillés du sceau Peugeot. Un hommage vivant et animé à la saga familiale qui fait partie de l’ADN du Pays de Montbéliard et qui continue d’entretenir l’aura industrielle de la « Cité des Princes» dans l’usine PSA Peugeot-Citroën toute proche. De quoi  combler les amateurs de belles mécaniques et faire rugir de plaisir les nombreux fans de la marque au lion !

www.museepeugeot.com

ETONNANT ! L’horloge astronomique de Besançon

Capitale de l’horlogerie française à la fin du XVIIIe siècle, Besançon est aujourd’hui  la capitale européenne de la précision et de la mesure du temps. Au cœur de la cathédrale St Jean, l’horloge astronomique, conçue par Auguste Vérité entre 1858 et 1860, ne se contente pas de donner l’heure. Son mécanisme monumental active les cadrans horaires extérieurs et intérieurs de la cathédrale ainsi que de deux cloches comtoises. Mais il indique aussi, grâce à 57 autres cadrans ingénieusement élaborés avec quelque 30 000 pièces, les dates, saisons, signes zodiacaux, éclipses solaires, phases de la lune…

Pour en savoir plus : https://www.doubs.travel

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Répondre

71 requêtes. 2,201 secondes.