jump to example.com
Tours Madame

Touraine-Chenonceaux : des étoiles en bouteille

Depuis sa validation en 2011 par l’Inao (l’institut national de l’origine et de la qualité),  l’AOC Touraine-Chenonceaux s’est bien développée, passant de 14 à 42 vignerons en cinq ans. Parfaite alchimie entre une terre et un château d’exception, Chenonceaux s’est rapidement imposé comme un vin d’excellence sur les tables étoilées. Le syndicat et le monument ont d’ailleurs récemment été récompensés conjointement par un « Top du Tourisme » pour l’opération « Dégustation sous les étoiles ».

 

 Des critères exigeants

 Vendu en moyenne 60 % plus cher que ses homologues (entre 8 et 12 €), Touraine-Chenonceaux s’impose de plus en plus comme le haut-de-gamme du vin de Touraine, magnifié par un modèle de flacon exclusif. Cette différence de prix s’explique par un cahier des charges plus exigeant : les parcelles doivent être validées par l’Inao, les rendements sont limités, la taille est maîtrisée. Enfin, une fois l’élevage terminé, des dégustateurs experts valident le niveau qualitatif de chaque vin : un système presque unique en France !

  

Une identité reconnaissable pour les blancs

Touraine Chenonceaux

 Parce qu’il s’agit d’un mono-cépage 100 % sauvignon, l’identité du Touraine-Chenonceaux blanc est aussi marquée que reconnaissable. Patricia Denis, vigneronne, œnologue de formation et responsable de la validation qualitative pour l’appellation explique : « Avec le Touraine-Chenonceaux blanc, nous ne sommes pas sur des expressions classiques du sauvignon. Les arômes variétaux laissent place à des arômes de fleurs blanches, de fruits mûrs à chair blanche (pêches, poires), mais aussi d’abricots, d’agrumes et même de fruits exotiques comme l’ananas et la mangue. »

Ils s’accordent parfaitement avec les poissons à chair fine, comme avec les saveurs délicates des crustacés (langoustines, écrevisses…). Une sauce aux accents thaïs (combava, lait de coco, citronnelle) soulignera leur élégance.

Maturité exceptionnelle des tanins et des arômes pour les rouges

 Côté rouge, c’est un assemblage majoritairement de côt, cépage identitaire de la vallée du Cher, mais aussi de cabernet franc, typique du val de Loire. Patricia Denis souligne : « Nos anciens ont toujours fait bon usage du côt en assemblage, car il est particulièrement bien adapté à nos sols et à nos climats. Il arrive ainsi à une maturité à la fois de la couleur, des arômes et des tanins. Grâce au bel équilibre côt/cabernet, associé à un travail spécifique en cave, les Touraine-Chenonceaux rouges se distinguent par leur grande personnalité aromatique et par le fondu de leurs tanins. Les notes de fruits noirs compotés, de réglisse et de menthol en rétro nasal, servent l’élégance d’un vin tout en fraîcheur. Ici, on est arrivé à concilier maturité des tanins et des arômes, ce qui est une vraie prouesse en Val de Loire ! Pas d’élevage en barrique, mais  de la rondeur et de la finesse au niveau de la matière. »

Ils se marient avec bonheur à une cassolette de joues et de pieds de veau, accompagnée de mousserons. Ils feront également merveille en accompagnement d’une pièce de bœuf grillée, cloutée de moelle et de truffe noire.

A VOS AGENDAS !

Samedi 14 juillet 2018 : Dégustation sous les Etoiles

En quatre ans, ce rendez-vous est devenu un incontournable des soirées d’été ! Les producteurs de l’appellation vous offrent une occasion unique de flâner, un verre à la main, dans les jardins illuminés du château de Chenonceau, bercé par la musique d’Arcangelo Corelli… Le comble du raffinement !

Pour en savoir plus : http://vintourainechenonceaux.fr

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Enregistrer

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

1 commentaire

  1. GODEAU Adrien 15 novembre 2017 à 15 novembre 2017

    Bonjour,
    très bel article pour l’AOC Touraine-Chenonceaux, merci.
    Petit rectificatif sur la date l’été prochain : il s’agit chaque année du 3e samedi de juillet = 21 juillet 2018
    Adrien.

Répondre

83 requêtes. 1,086 secondes.