jump to example.com
Tours Madame

Qui est qui en Touraine ? Constance Coupec, mannequin tourangelle

1.77 m, taille 34/36, yeux gris bleus, cheveux châtains… Elle a 17 ans, habite à St Avertin, est en Terminale ES – section européenne au Lycée Sainte Ursule à Tours.… et ses photos de mannequin font le buzz ! Rencontre avec Constance Coupec, tourangelle, étudiante et mannequin pour les plus grandes marques de prêt-à-porter.

“La semaine, je suis à Tours où je prépare le Bac ainsi que les concours pour les grandes écoles de commerce et également le concours d’ostéopathe. Bref, j’ai la vie de toutes les jeunes filles de mon âge. En fait, dès le début, je me suis construit 2 mondes parallèles, celui d’une lycéenne qui habite chez ses parents, qui étudie et qui sort avec ses amis à Tours et le monde parisien du mannequinat.
Ma mission est de représenter une marque ou le travail d’un créateur afin que de potentiels clients achètent. C’est donc un vrai métier pour lequel certains jeunes créateurs ont travaillé dur depuis des années et ont tout misé sur 7mn de défilé. Il y a un vrai challenge, il faut tout donner ! Il faut vraiment être passionnée par le monde de la mode pour progresser. Mais au départ, c’est souvent la chance d’une rencontre.
Pour moi, cela a commencé en 2013, je venais d’avoir 14 ans et j’ai rencontré un photographe de Tours, James Techer qui m’a proposé de faire quelques photos. Je suis venue, accompagnée de ma maman, nous avons fait quelques clichés qui ont été postés sur les réseaux sociaux et de suite cela a matché.
Puis sont venus les défilés de mode au départ dans des centres commerciaux, tout en continuant les shootings photos. J’ai également fait l’élection des Miss 15/17 ans ou j’ai été élue Miss Centre. J’ai aussi participé à des shows coiffure notamment avec Eric Stipa, une belle expérience…
J’ai appris les bases et suivi les conseils de Carole Monod-Cauchye qui ouvrait à l’époque sur Tours un atelier de coaching mannequinat : “Coppelia Evénement”. Cela m’a beaucoup apporté notamment lors des défilés. Et puis, j’ai eu la chance de croiser Jean-Marie Bataille, un créateur installé à Montrichard, qui a travaillé pour de grandes maisons comme Chloé, Nina Ricci ou Guy Laroche et mon premier défilé haute couture a été pour lui. Je continue d’ailleurs, (tant qu’il veut bien de moi) à défiler pour lui (il présentera sa nouvelle collection le 25 mars prochain).
Après, tout s’est enchainé très vite, les propositions pour des magazines américains, des photos pour ”Oui“ et “Mariages” avec les sublimes robes de mariée d’Alfredo Vaez. J’ai également participé au concours Elite où j’ai eu un suivi d’un an et de plus en plus de défilés sur Paris jusqu’à ma première Fashion Week inscrite dans le calendrier officiel de la haute couture pour Ludovic Winterstan. Quelle pression, mais quel bonheur de pouvoir présenter ses créations uniques en soierie, dentelle de Caudry et cristaux de Swarovski !
Cette chance s’est répétée depuis 2 ans où je fais 4 saisons de Fashion Week haute couture pour des créateurs talentueux comme Jean Doucet, Romain Brau, Romain Thévenin, Coppelia Pique et dernièrement la créatrice internationale Patuna.
Je n’oublie pas les tourangeaux et lorsque je peux, j’essaie de faire des évènements sur Tours, comme récemment ma collaboration pour LA LIGUE contre le cancer et le défilé à La Salle des Fêtes de la Mairie de Tours, organisé par Coppelia Evénement avec Tours Madame et où de nombreux commerçants tourangeaux étaient à l’honneur. »

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Répondre

62 requêtes. 3,225 secondes.