jump to example.com
Tours Madame by eklecktic

Porsche 718 Cayman : mi-ange, mi démon !

ESSAI AUTO

Animé par de nouveaux moteurs turbo quatre cylindres à plat, le 718 Cayman Porsche écrit un nouveau chapitre de la grande histoire des voitures de sport à moteur central. Le châssis entièrement repensé et les freins plus performants se traduisent par un supplément d’agilité et d’agrément de conduite. Tombé sous le charme de son design racé, Thibault Moreau, gérant du Steak ‘n Shake à St-Cyr-sur-Loire, a pu tester ce coupé deux places aux accélérations fulgurantes. 

Une ligne puissante et un design épuré

Le design du nouveau 718 Cayman souligne la proximité encore plus grande avec le 718 Boxster. Hormis le toit et le hayon, les deux versions de carrosserie révèlent une parenté encore plus forte que par le passé, à non sans rappeler la gamme 911. Pour dessiner le 718 Cayman, les designers sont allés puiser dans l’histoire très riche de Porsche. Parmi les ancêtres ayant inspiré le 718 Cayman, on peut citer les légendaires voitures à moteur central 550 Coupé (1953), 718 GTR Coupé (1962) ou 904 Carrera GTS (1963). Leurs formes et leurs proportions, emblématiques du design Porsche, revivent à travers le 718 Cayman.

Ce design épuré a particulièrement séduit Thibault Moreau : « J’aime sa ligne sportive très racée, tout est parfaitement proportionné. La couleur est discrète et à la fois originale. Ce que j’adore, c’est le côté vintage de l’arrière avec le bandeau noir, vraiment élégant et sexy. Par la vitre arrière, on voit les finitions à l’intérieur : on est proche d’une œuvre d’art ! Je pense que cette ligne peut plaire autant aux hommes qu’aux femmes. »

En effet, les proportions tendues du 718 Cayman, les prises d’air mises en exergue à l’avant et sur les flancs, mais aussi la silhouette basse soulignent le caractère dynamique de la voiture. L’avant révèle des formes sculpturales et paraît plus large et plus masculin. Cet effet est renforcé par les optiques fines au-dessus des prises d’air latérales, incluant les feux de position et les clignotants. Le nouveau concept de turbomoteur est visible de l’extérieur grâce aux prises d’air de refroidissement bien plus volumineuses. Le renfoncement des portières, bordé par des arêtes au dessin encore plus plastique, trouve un prolongement naturel dans la prise d’air dont le cache agrandi reflète le gain de performances. Avec leur dessin plus plat, les ailes arrière soulignent l’étirement horizontal du 718 Cayman. La baguette arrière noir brillant qui relie les deux feux et porte le monogramme Porsche renforce encore l’impression de largeur de l’arrière redessiné.

Nouveaux réglages de châssis pour une précision et une stabilité latérale accrues

Afin d’augmenter la précision et la stabilité latérale à la mesure des performances en hausse, les ingénieurs de Porsche ont entièrement revu le châssis du 718 Cayman. Les nouveaux réglages des silentblocs hydrauliques, ainsi que l’augmentation des taux de stabilisation et d’élasticité réduisent au minimum les mouvements de tangage et de roulis. Sur le châssis conventionnel, Porsche utilise des butées élastiques de détente supplémentaires sur l’essieu avant. Elles réduisent le soulèvement de l’avant de la voiture en accélération, ainsi que l’angle de roulis dans les virages rapides. Le confort s’en ressent également puisque les réglages adoptés améliorent la robustesse et la suspension sur les irrégularités de la chaussée.

Nouveau moteur turbo quatre cylindres à plat

Porsche a doté le 718 Cayman de quatre-cylindres à plat suralimentés de conception nouvelle. Les performances et l’efficacité sont en hausse significative par rapport aux moteurs de la génération précédente : des reprises plus spontanées, une capacité à monter dans les tours et, ce n’est pas le moindre avantage, une musicalité riche en émotions !

Au-delà de la puissance, les nouveaux moteurs voient également leur couple augmenter. Pour le conducteur, cela se traduit par une motricité encore plus forte à tous les régimes, puisqu’il peut monter jusqu’à 7500 tr/min. En conduite sportive, le conducteur peut ainsi exploiter toute la puissance et le couple moteur sur une large plage de régime sans avoir à actionner le levier de vitesses. Et lors de fortes accélérations, il disposera de la totalité du couple possible après le changement de rapport.

Grâce au Dynamic Boost, les Coupés signent des accélérations fulgurantes et affichent une spontanéité digne d’un moteur atmosphérique. Le 718 Cayman avec boîte PDK et pack Sport Chrono passe de 0 à 100 km/h en 4,7 s, avec une vitesse maximale de 275 km/h. Désormais, le mode Sport du PSM voit ses limites repoussées pour les conducteurs particulièrement épris de dynamisme.

Au volant du 718 Cayman, Thibault Moreau a été impressionné par à la fois par sa puissance et son agilité : « Malgré le fort caractère de la voiture et ses accélérations puissantes, la conduite est très facile. C’est une voiture très sportive, que l’on peut utiliser tous les jours. Elle a vraiment un double visage : on peut conduire sportivement et se faire plaisir, tout en maintenant un intérieur très calme et silencieux. Plusieurs mode de conduite sur le volant permettre d’extraire toute la puissance du moteur, ou au contraire de l’assagir… C’est assez déroutant d’avoir autant de confort et de facilité de conduite ».

Connectivité optimale

En s’installant à bord du 718 Cayman, le conducteur retrouve l’univers historique de Porsche (démarrage à gauche, compte-tours au centre…) rehaussé de nouveaux éléments. Le poste de conduite est marqué par une planche de bord redessinée. Au centre, se trouve le nouveau Porsche Communication Management (PCM) de série, ainsi qu’une préparation pour téléphone portable, des interfaces audio et un système Sound Package avec huit haut-parleurs. La partie supérieure de la planche de bord remaniée, fait écho au design tridimensionnel de l’extérieur avec ses buses d’aération saillantes. Le nouveau PCM offre une multitude d’options de personnalisation et peut être enrichi de modules optionnels. Le module Connect comprend une zone de rangement permettant de connecter sans câble le smartphone à l’antenne extérieure, une interface USB compatible iPod sur la console centrale, la fonction Apple CarPlay avec commande vocale et le système Porsche Car Connect.

 

Les points forts

Un châssis entièrement repensé pour un comportement dynamique toujours plus appuyé en virages avec un confort accru.

 – Un design renouvelé en profondeur : seuls le capot du coffre à bagages, le toit et le pare-brise restent inchangés. L’avant est plus sculptural avec des prises d’air de refroidissement bien plus  volumineuses.

– Plus de puissance, d’efficacité et de dynamisme : le quatre cylindres à plat suralimenté développe 300 ch (220 kW) avec une cylindrée de 2,0 l, soit 25 ch (18 kW) de plus que sur la version précédente.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Répondre

63 requêtes. 6,554 secondes.