jump to example.com
Tours Madame by eklecktic

Grégoire Paquet : profession Eco-Guide

TETE A TETE

 

 En partenariat avec l’Office de Tourisme de Tours, Grégoire Paquet propose des nouvelles sorties  nature en plein centre-ville : une façon originale de reconnecter les tourangeaux à leur environnement, par le biais de découvertes passionnantes… et sensorielles.

 

 

Pouvez-vous définir ce qu’est l’écotourisme ?

L’éco-tourisme est né dans les années 70 en Amérique du Sud, où des biologistes s’inquiétaient de voir disparaître la biodiversité. Ils ont eu l’idée de combiner la découverte du patrimoine culturel et la mise en place de programmes de conservations des espèces, en utilisant les revenus générés par le tourisme. Aujourd’hui en Val de Loire, les enjeux ne sont pas exactement les mêmes. Les fondements de l’éco-tourisme reposent sur la nature, la culture et le terroir, avec une dimension éducative, qui est fondamentale. C’est ce qui fait la différence entre une simple balade et une sortie accompagnée par un éco-guide.

Justement, en quoi consiste votre métier d’éco-guide ?

C’est un métier que j’ai inventé ! A travers mon réseau « Val de Loire Ecotourisme », mon objectif est de créer ou renforcer le lien entre l’homme et la Nature –  avec un N majuscule, j’y tiens ! La Nature, ce n’est pas seulement une plante ou un oiseau sur lequel on va poser un nom. La Nature, c’est aussi l’air que l’on respire, le sol sur lequel on marche, la pierre que l’on touche…  et puis il y a aussi la Nature humaine, celle qui est liée à notre condition physique, notre histoire et notre culture.

Quel est le fil conducteur de vos visites ?

Que ce soit pour la balade à pied le 20 mai, en bateau le 30 juin ou à vélo le 25 septembre, le fil conducteur sera toujours « L’homme et la Loire ». C’est important de savoir d’où vient la Loire pour mieux comprendre comment elle a façonné nos paysages, notre histoire et notre territoire. Mais au-delà de la transmission de mes connaissances, je souhaite avant tout créer un lien entre l’homme et la Nature.

Concrètement, comment créez-vous ce lien ?

La première approche est pédagogique : observer notre environnement, poser un nom sur quelques arbres, comprendre la géologie du milieu…. cela permet de créer un premier lien, d’entrer en contact. Ensuite, je ne vais pas tout vous dévoiler, mais ce  lien passe par une démarche sensorielle, une sensibilisation à tout ce qui se passe autour de nous. En fonction de notre culture et de notre personnalité, on ne perçoit pas les choses de la même façon.  Il faut se déconnecter de notre quotidien pour se reconnecter à notre environnement. A travers les sorties que j’organise, je souhaite éveiller la curiosité, questionner, sensibiliser…  Mais surtout, je veux que les gens se souviennent, non pas de moi (éclats de rire), mais de l’expérience qu’ils ont vécue !

Pour en savoir plus : www.valdeloire-ecotourisme.fr et www.tours-tourisme.fr

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Répondre

66 requêtes. 0,833 secondes.