jump to example.com
Tours Madame

Beautés authentiques en CROATIE

Avec des températures moyennes d’une vingtaine de degrés au printemps, près de 30°C en été, la Croatie se visite idéalement de début avril à fin octobre. Dans ce pays relativement petit (1/10ème de la France), vous pourrez découvrir en quelques jours les montagnes et les 1244 îles, les forêts et les plages, les grandes villes et les villages de pierre isolés, les témoignages de l’histoire des romains, des illyriens, des Habsbourg ou des ottomans… Une beauté naturelle à couper le souffle, des côtes interminables, une gastronomie riche et variée, de la culture, du sport… Chacun trouvera son bonheur en Croatie !

© ONT Croatie -ivo-biocina

De Zadar à Dubrovnik, des îles par milliers

Reconnue pour sa mer chaude, ses paysages pittoresques, sa riche histoire et ses magnifiques îles, la Dalmatie est la destination idéale pour profiter des activités de plein air et des visites culturelles. La Dalmatie possède 4 parcs nationaux (Paklenica, Krka, Kornati et Mljet) et c’est aussi une destination culturelle avec 5 sites culturels classés à l’Unesco : la cathédrale de Sibenik, le site de Stari Grad sur l’île de Hvar, la ville de Trogir, les cités historiques de Split et Dubrovnik.

Région de Zadar

Tout au nord de la Dalmatie, Zadar allie héritage historique et beauté naturelle. Vieille de 3 000 ans, elle reflète particulièrement l’histoire et l’héritage culturel de la Croatie. Entre le bleu vif de la mer et le blanc étincelant des pierres de Dalmatie, les plages croates sont un décor de rêve. La ville possède également le plus grand forum romain retrouvé de ce côté de l’Adriatique, ainsi que d’exceptionnelles églises romanes telles que Saint Donat.  Près de Zadar se trouve l’île de Pag, souvent appelée la « Ibiza croate » à cause de ses nombreux clubs ouverts jours et nuits sur la plage de Zrce. Le parc national de Paklenica se caractérise par l’abondance de phénomènes karstiques : roches calcaires, dolomites, grottes et canyons, qui permettent de multiples activités : randonnée, escalade, spéléo. A Nin, une petite cité historique à 15km de Zadar, on peut visiter la plus petite cathédrale au monde.

© ONT Croatie – -ivo-biocina

Région de Sibenik

Ruelles pentues, petits passages… bienvenue à Sibenik ! Entre la beauté sauvage des roches karstiques blanches et la mer, la ville est un paradis flottant qui ne compte pas moins de 240 îles et récifs. La majestueuse cathédrale Saint Jacques construite par le célèbre Juraj Dalmatinac, sous protection de l’Unesco, les nombreuses églises, monastères et les quatre forteresses qui «encadrent» la ville témoignent du riche patrimoine historique et culturel de Sibenik.  Le Parc national Krka est traversé par la rivière du même nom, ponctuée de sept cascades, dont la dernière, Skradinski buk, connait un débit de 55 mètres cubes d’eau/sec. Le parc national des îles Kornati est composé d’une centaine d’îles et îlots, comme des petits cailloux jetés par la main de dieu sur l’Adriatique. Ces îles désertiques, parfois arrondies, ou aux falaises abruptes, hébergent quelques maisons de pêcheurs où les touristes peuvent jouer aux Robinson Crusoé.

© ONT Croatie – ivan-coric

Région de Split

Split est la deuxième plus grande ville de Croatie. Quand l’empereur romain Dioclétien décide en 295 après JC de se faire construire un palais, il n’hésite pas sur son emplacement : une baie abritée, entourée d’îles et de montagnes… Un environnement idéal pour la future ville de Split ! Le cœur de la ville est toujours délimité par les anciennes murailles du Palais de l’empereur, et les habitants vivent parmi les restes antiques. Il faut déambuler dans Split pour découvrir sa riche histoire au fil des ruelles pavées et des sites antiques : un sphinx égyptien, un mausolée impérial, une colonne corinthienne, un temple romain…

79 îles et quelques 500 ilots flottent le long des côtes de Dalmatie, dont les célèbres Hvar, Vis et Brac. La meilleure façon de les découvrir est de louer un gulet (voilier turc). Pour les personnes en quête de divertissement et de soirées endiablées, la ville de Hvar est la destination à ne pas manquer. Ceux qui préfèrent la tranquillité et les plages apprécieront la sauvage île de Vis (et la plage isolée de Stiniva) et l’île de Brac.

© ONT Croatie – ivo-biocina

Région de Dubrovnik

Dubrovnik est l’une des villes fortifiées les plus impressionnantes au monde. Sa vieille ville piétonne est une étape incontournable lorsque l’on visite la Croatie. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, Dubrovnik est le reflet des merveilles naturelles et du riche héritage culturel de la Croatie. Extrêmement populaire, il est préférable de visiter Dubrovnik en mai/juin et en septembre/octobre si l’on recherche la tranquillité.

Mljet est l’île la plus boisée de Croatie : 70% de l’île est couverte de forêts odorantes de pins d’Alep, cyprès, oliviers. Une partie de l’île est classée parc national : on y trouve un monastère posé sur un îlot au cœur d’un lac salé, des monts rocheux et sauvages, un littoral découpé par des eaux limpides… un vrai paradis proche de Dubrovnik.

La presqu’île de Pelješac s’étend sur 62km. Authentique et préservée, elle vit de la pêche, de la vigne, des marais salants et de l’ostréiculture. Le vignoble produit parmi les meilleurs vins croates dont le fameux dingač. Des pins et des palmiers, des orangers et des plantes exotiques poussent sous ce climat béni.

© ONT Croatie – domagoj-blazevic

Activités

 la Dalmatie est la destination parfaite pour les amoureux de nature : du massif de Velebit aux montagnes de Biokovo en passant par l’île paisible et intacte de Mljet, sans oublier les incroyables cascades de Stradinski buk sur la rivière Krka, tout le monde  trouvera son bonheur. Pour les amateurs de sensations fortes, plongée sous-marine, avec visite des épaves antiques et voyage dans une grotte souterraine, rafting sur le canyon de la rivière Zrmanja et Cetina, escalade dans le massif du Velebit, parapente dans le parc naturel de Biokovo…

 

© ONT Croatie – Ivo biocina

Gastronomie et vins

La région côtière se caractérise par l’influence de la cuisine méditerranéenne. On y retrouve beaucoup d’huile d’olive, d’ail, ainsi que de nombreuses herbes et épices. On compte également de nombreuses spécialités de fruits de mer (calamar, seiche, poulpe, crevettes, homard…) préparées de diverses façons. Les poissons locaux sont délicieux, en particulier lorsqu’ils sont préparés au grill ou, comme les locaux l’appellent, au gradele. L’agneau est préparé traditionnellement, comme le célèbre «peka» : une méthode de cuisson sous une cloche en bronze. Sur l’île de Pag, deux spécialités à goûter absolument : le fromage et l’agneau de Pag. Un autre délice de la région est le prosciutto (jambon fumé) de Dalmatie, habituellement servi avec du fromage à pâte dure et des olives. Les vins tels que le Babic, le Dingac, le Plavac, le Posip, le Prosecco, mais aussi de nombreuses liqueurs (notamment la célèbre Maraschinode Zadar) sont connus pour faire partie des breuvages les plus appréciés.

Crédit photos : ONT Croatie

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Répondre

89 requêtes. 1,317 secondes.