jump to example.com
Tours Madame

Auto Classique Touraine : Un savoir-faire d’exception

Touraine Secrète

Par Sandrine Dartois

De l’extérieur, rien ne laisse présager les trésors qu’abrite cet atelier de carrosserie situé à Veigné. Pourtant, de richissimes collectionneurs du monde entier confient leurs bijoux à Auto Classique Touraine, qui détient un savoir-faire exceptionnel dans la restauration et la reconstruction de luxueuses voitures de collection.

De son illustre arrière-grand-père Louis Delâge, créateur de la prestigieuse marque automobile, Patrick Delâge a hérité des bacchantes et de sa passion pour les maîtres carrossiers, ces « couturiers de l’automobile ». Avec une fierté retenue, il nous présente le  chef d’œuvre qui vient d’être achevé par son équipe et sera bientôt livré à son fortuné propriétaire indonésien.

Un cadeau de mariage du gouvernement  français

En 1939, cette Bugatti type 57 C Cabriolet a été offerte par le gouvernement français au futur Shah d’Iran, le prince Reza Pahlavi, amateur de bolides de luxe. A travers ce cadeau de mariage, l’objectif était de montrer toute l’excellence du savoir-faire français dans le domaine de la carrosserie automobile. Saoutchik et Vanvooren furent choisis pour réaliser cet élégant cabriolet, témoignage de l’époque flamboyante de la carrosserie française. Le véhicule va rester près de vingt ans en Iran dans la collection personnelle du Shah, puis sera vendu pour une somme dérisoire à un américain. Elle est aujourd’hui exposée au Musée Petersen de Los Angeles qui en est propriétaire.

C’est en visitant le musée qu’un collectionneur indonésien découvre ses lignes baroques et souhaite l’acheter. Comme elle n’est pas à vendre, il décide d’acquérir un châssis en Angleterre et fait confiance à Auto Classique Touraine pour en construire une autre à l’identique. Le chef d’atelier Franck Daguisé s’envole alors pour Los Angeles afin de prendre toutes les côtes de l’originale, mesurer les galbes et la photographier sous toutes les coutures.

 

6000 heures de travail

Deux années, soit 6000 heures de travail, ont été nécessaires pour construire ce véhicule d’exception, dont la valeur totale pourrait dépasser le million d’euros. Ebéniste, toliers formeurs, accastilleur, peintre, mécanicien, sellier…. ces artisans d’art, amoureux du beau geste et de la perfection, sont la richesse d’Auto Classique Touraine qui vient de recevoir le label Entreprise du Patrimoine Vivant : un titre décerné aux entreprises qui détiennent un savoir-faire rare et s’engagent à le transmettre. Dans l’atelier, d’autres véhicules mythiques (Delahaye, Facel Vega, Hispano Suiza…) attendent leur lifting ou leur reconstruction complète. Avec des clients belges, suisses, britanniques, américains et parfois français, le carnet de commandes de Patrick Delâge est rempli jusqu’en 2019.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Répondre

69 requêtes. 1,668 secondes.